Les sentiers du livre

Envoyer votre manuscrit en ligne

Me connecter

Votre Panier

0 article

Total : 0 €

Notre catalogue

  • L'enfant et le clochard

    Guy BORSOÏ

    Valentin décide de s’enfuir de l’orphelinat dans lequel il est pensionnaire. Il n’a qu’une obsession : retrouver sa mère qui l’a abandonné à sa naissance.
     Il rejoint à pied, et en pleine nuit, la ville où il est né voici douze ans. Totalement perdu parmi la foule qui l’ignore, il prend conscience de la difficulté de sa tâche. Heureusement pour lui, en errant dans les rues, il fait la connaissance d’Amadeus, un clochard musicien qui, à la suite d’un drame familial et de la perte de son emploi, se retrouve à jouer du violon sur un trottoir. Une solide amitié va naître entre ces deux déracinés.
    Amadeus, ému par la solitude du jeune garçon, met tout en œuvre pour l’accompagner dans sa démarche. Il sollicite Florent, le patron de la Brasserie des Oiseaux qui accepte de leur venir en aide.

    Voir le livre →
  • SPIRALE (Mémoires d'un autre)

    Eugène TERNOVSKY

    Une vie familiale plus ordonnée, plus paisible que celle de M. Briard, j’en avais rarement rencontrée.
    Il avait su prodigieusement éviter les folies et les troubles de ce siècle dément, heureusement disparu. Bien qu’orphelin, son enfance n’avait jamais été assombrie par les dépressions nerveuses ou par la dépréciation de lui-même. Adolescent, il s’était passionné (racontait-il) pour la natation, le rugby, la chevauchée, sans négliger pour autant les études. Jeune homme, il avait passé entre les mailles que tissaient les malheurs et les désastres de la guerre.
    Il ignorait le chômage et autres naufrages qui guettaient la jeunesse déboussolée. Père de famille, il pouvait se flatter d’avoir réussi à élever sa progéniture non seulement avec soin et affection, mais aussi conformément aux stricts principes moraux.
    Homme mûr, il put échapper aux graves maladies ; à part la grippe saisonnière, il n’en avait contracté aucune. Il approchait le grand âge avec sérénité, dans l’ambiance de quiétude et de prospérité.

    Voir le livre →
  • Le choc des deux mondes

    Martine Sonnefraud-Dobral

    Si votre rêve devenait réalité et la réalité votre pire cauchemar ?
    Victoire va l’expérimenter pour son propre compte et se trouver confrontée à un drame familial doublé d’un dilemme pour le moins étrange. Après être venue à bout d’une malédiction dans une autre dimension quelques années plus tôt, la voici rattrapée par son passé et plongée à son tour dans la tourmente. Aidée de ses amis du Monde Connu, elle va devoir de nouveau se battre et trouver la parade. Face à un nouveau paradoxe et à un nouveau défi, arrivera-t-elle à lever la menace qui pèse sur sa famille et à concilier rêve et réalité pour contrecarrer, une fois de plus, le destin ?
    Prise entre deux Mondes et entre deux vies, il lui faudra, cependant, encore faire des choix. 

    Voir le livre →
  • Yalissan et les peuples de Crigandar

    Ella Vanégann

    Elisa est une jeune femme discrète ; rien ne présageait d’un avenir tourmenté. Jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle est en réalité Yalissan, née pour diriger les peuples d’une dimension parallèle appelée Crigandar. Une nouvelle vie, empreinte de sacrifices et de souffrances mais aussi de promesses et d’espoirs, s’impose à elle au sein d’un monde aux créatures étranges, où la magie et l’amour côtoient les malédictions et la haine. « Le froid la transperçait de part en part. Elisa regarda autour d’elle, terrifiée, mais elle ne vit rien. Le noir était complet, et les cris, les plaintes commencèrent à s’élever, doucement d’abord, puis de plus en plus fort. Comme à chaque fois, il lui fut impossible de savoir d’où venaient ces gémissements, ces pleurs qui la tétanisaient ! Elle sentit qu’on lui touchait les chevilles et sursauta. Un déclic se fit et tout à coup elle put bouger. Alors elle se mit à courir en tous sens mais se heurta immanquablement à quelqu’un… ou quelque chose. Elle sentait des griffes l’agripper. On s’accrochait à ses jambes, une douleur très vive au bras lui arracha un cri ; les plaintes continuaient et elle distingua des mots : - Yalissan… Yalissan… »

    Voir le livre →
  • Le loup des dunes

    Bertrand Bény

    Sur la planète Urbane, le jour de « La Convergence », les corneilles sont reparties au Lac blanc, et avec elles, la brume qui avait recouvert la cité Urbane. Trente-deux ans après, la population a oublié ces événements qui ne figurent pas dans les livres d’histoire. Un article anonyme du journal Urbane soir accuse la compagnie forestière Arbrenvie de financement occulte de partis politiques, et dénonce la surexploitation de l’immense forêt des montagnes d’Urbane, domaine d’une meute de loups. A Wimereux, station balnéaire située au nord de la cité Urbane, plusieurs corps sont retrouvés dans la zone des dunes. Un inspecteur, né le jour de « La Convergence », nommé Surdoué, est chargé de l’enquête. Il soupçonne les loups d’être responsables de ces morts. Mais pour quelles raisons ? La rencontre d’une jeune et mystérieuse chercheuse en thérapie virale le confrontera à son passé, et le conduira à découvrir et à comprendre ces loups qui hurlent chaque soir au Lac blanc.

     

    Voir le livre →
  • Ramène-moi

    Caroline HLYH PARARD

    Manon en est sure, elle est mariée à Alex Pani depuis un peu plus de 11 ans. Ensemble, ils ont 3 enfants. Elle a renoncé, il y a 13 ans, à une carrière pleine d’aventures pour cette vie de famille. Et pourtant, depuis qu’elle est sortie de chez son dentiste, elle est perdue. Plus rien dans sa vie ne semble pareil. Sa maison abrite une autre femme. Elle n’est plus Manon Pani mais Manon Lagnan. Ses parents décédés lui répondent au téléphone. Même son ami de toujours, Paul, semble tout ignorer de cette vie qui lui semble pourtant si réelle. Manon va devoir comprendre ce qui lui arrive. Pour cela, elle passera par diverses émotions et se rendra malheureusement compte qu’elle n’est pas au bout de ses surprises...

     

    Voir le livre →
  • Mademoiselle de la Destinée

    Claude OHNIMUS

    2007 : Par une brûlante journée d’un été persistant, une petite Dame accompagnée de sa chienne griffon disparaissait dans un lieu étrange et à quelques mètres d’un cimetière. Ce bois deviendra vite soupçonneux, déjà  par son nom : le bois de la Justice, cette appellation était en rapport avec une méthode pour le moins expéditive. À  une certaine époque, et à proximité de cette zone boisée des pauvres bougres condamnés à mort se balançaient au bout d’une corde sur des fourches patibulaires.
    Claude le fils de la disparue, relate des faits très forts, poignant en tout point, d’où quelquefois, il en perdra pied... Quelle continuité morbide pour l’auteur, car après  les drames survenus de Matthieu et de Nicolas, les horions du heurtoir de la mort seront implacables.

    Voir le livre →
  • Clairvaux, un vallon, une histoire

    Bernard MASSON

    Clairvaux est un vallon ouvert au soleil levant.
    De tels sites, il en est des centaines, ourlant le relief de la côte des Bar, limite orientale du bassin parisien. Il s’agit du Barrois et, tout proche, du plateau de Langres, terre pauvre en ressources mais riche de légendes et d’histoire.
    La Seine, l’Aube, la Marne ont creusé des vallées parfois étroites dans des sols calcaires. Vallons, vals ou « valottes » s’ouvrent sur ces rivières. Clairvaux est l’un d’eux ; il débouche sur l’Aube la blanche.
    Ce val « clair » fut, est durablement habité. Sa population, ou plutôt ses habitants successifs ont fait l’histoire de Clairvaux, histoire qui mérite bien d’être racontée ou relue.
    Le « lieu d’horreur et de profonde solitude » ne devient-il pas en deux ou trois décennies un des centres de la Chrétienté, un des centres de l’Europe médiévale, une Europe sans frontières ?
    Papes et Rois ont pénétré dans le vallon.

    Voir le livre →
  • Amour et Basse Normandie, entre Angleterre et France

    Vinson FISHER

    William de Jumièges dans le septième manuscrit de la « Normannorum Gesta » écrit dans ce texte, qui couvre la période de la mort d’Edouard le Confesseur au couronnement de Guillaume dans l’Abbaye de Westminster, les détails de la flotte normande d’invasion, soit 3000 navires. 
    Guillaume le conquérant voit le jour en 1027 à Falaise, dans le château des Ducs de Normandie. 
    Au moment même de la naissance de l’Europe, Guillaume deviendra Duc de Normandie et réunira autour de son oriflamme toute la Normandie, homme de guerre il consolidera la paix et développera les services secrets normands, avant de se lancer vers sa surprenante destinée pour monter un jour sur le trône d’Angleterre dés la mort du Roi Edouard dit le confesseur. 
    Dans ce volume, nous suivons cet homme extraordinaire et hors normes, de sa naissance à la préparation de l’invasion normande de l’Angleterre, en découvrant comment ce conquérant d’exception prend à chaque instant de sa vie son fabuleux destin entre ses mains. 
    La bataille de Mantes sera sa dernière bataille avec les français de Philippe 1er de France et c’est l’arçon de sa selle de cheval qui aura raison de lui.

    Voir le livre →
  • Fausse note à la Roque

    Daniel MICHEL

    La Festival International de piano de La Roque d’Anthéron est depuis plus de trente ans un rendez-vous recherché par les amateurs de musique classique. 
    Un critique musical réunit dans un hôtel de la région un groupe de mélomanes dans le but d’assister aux concerts. Sous sa conduite, ceux-ci font connaissance entre eux, parcourent le Parc de Florans où se déroule la plupart des concerts, échangent intensément sur la musique classique et d’autres sujets touchant à la vie et à la mort, les relient à la musique, vivent et partagent leurs émotions, visitent la région du Luberon. 
    Un amateur, moins averti que les autres, profite de la compétence de l’organisateur et de celles des divers membres du groupe, il progresse ainsi rapidement, chaque jour, dans l’appréciation de la musique classique. 
    Puis, un évènement survient, qui va donner à cette tranche de vie une connotation plus grave, source d’ébranlement pour les participants et entraîner un étrange dénouement lors d’une visite au fort du Buoux. Cette immersion au sein d’un groupe de participants à un festival de musique classique est à la fois une découverte et un enrichissement pour chacun.

    Voir le livre →
  • Triomphe de mai

    Denis ABOUT

    Vendredi 10 mai 2009, le temps presse. Il y a onze ans de cela, au début de cette histoire, jamais je n’aurais cru qu’il me faudrait un jour ainsi me mettre à table et tout déballer de la sorte.
    Mais aujourd’hui, sept ans après ma libération, les choses sont toutes autres. Les conditions ont radicalement changé et il m’est désormais nécessaire de parler. Entre temps, depuis les hauteurs de Nice et le carrelage froid de cette cuisine, du sang, des manipulations, il y en a eus. Elles furent nombreuses...
    Mais patience, chaque chose en son temps. Je suis là pour tout vous dire. « Oh ! Bien sûr, je viendrai à vous chargé de peu de garanties, presque seul avec mon bout de vérité et ma petite histoire... »
    Aussi, certains des faits qui suivent risquent au final de raisonner étrangement, désagréablement peut-être. Si tel était le cas, il faudrait mieux vous refuser à y croire. Refermer ce livre, rire un bon coup, hausser les épaules et passer à autre chose...

    Roman noir, peut-être, portrait lucide de nos sociétés modernes et d’un monde qui déraille, certainement. C’est parfois drôle, toujours polémique, à travers les personnages de ce roman, Denis ABOUT tente de répondre à la question qui brûle notre actualité : « quel est ce lien qui unit la violence au sacré ? » Et
    cette réponse, inaugurant un nouveau style de vie, ne serait-elle pas, en définitif, ce réel Triomphe de Mai ?

    Voir le livre →
  • Et si c'était lui...

    Emmanuelle HIVERT

    Laly, une jeune photographe à la vie tranquille, va rencontrer le beau mannequin Dankan qui va l’entraîner dans un tourbillon de sentiments, pour qu’au final elle se rende compte que leur destins étaient liés depuis longtemps ...

    « Me voilà sur la piste de danse, me déhanchant sans retenu sur un rythme de dance-hall il me semble. Je crois que cette fois c’est officiel, je suis complètement bourrée. Je balance mes escarpins et sans le vouloir ils se retrouvent dans les mains du beau Dankan, ce qui me fait rire.
    Je ne sais pas quelle heure il est, ça tourne autour de moi et je ne vois plus mes copines qui dansaient avec moi. Tout à coup, quelqu’un m’attrape le bras et me tire. C’est Luck ! Aïe ! Il en remet une couche, mais comme il voit que je suis bourrée, il envoie un de ses potes chercher mes affaires discrètement et lorsque cet abruti les donne à ‘mon mec’ je comprends que ça ne sent pas
    bon. »

    Voir le livre →

 

« ‹ Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 › Suivant »