Les sentiers du livre

Envoyer votre manuscrit en ligne

Me connecter

Votre Panier

0 article

Total : 0 €

Notre catalogue

  • La fille de trop

    Marianne MENCES

    Dans la famille Canard je demande :
    Le père Pierre-louis, qui se contente d’un « Poupoupoupou » quand il n’est pas d’accord.  
    La mère, Carole, très belle dans ses robes cintrées, qui distribue les baisers et les claques avec la même conviction. 
    La fi lle aînée, Marica, qui travaille bien à l’école et sera chirurgien. 
    La fi lle cadette, Lili, qui n’a peur de rien ni de personne et veut sauver le monde. 
    Et puis, je demande Alice, la petite dernière, qui fait toujours tout de travers.
    A la mort de son père, Alice décide de retourner sur le chemin de son enfance et d’explorer le jeu familial. 
    Et si tout n’était qu’apparence ?

    Voir le livre →
  • Vendredi 13

    Moussa BA

    Il était une fois
    Les Liserons du 328. Une vraie forteresse.
    C’est un ensemble de logements sociaux à l’ombre de tout.
    D’après sa légende… oui, certains de ses habitants seraient maudits depuis la création des mondes marin et aérien, terrestre et autres…
    Et pourtant, la citadelle présente une vallée des merveilles, à l’exemple du célèbre fleuve côtier niçois, le Paillon, qui se jette dans la baie des Anges, à Nice. 
    Cette vallée gigantesque sépare la colline du mont Gros de l’impasse des Liserons.
    Voilà une vallée merveilleuse positionnée dans une impasse. Pour la petite histoire  des Liserons, le paradoxe manifeste a trouvé son point d’excellence.
    Vallée des Merveilles, vallée maudite, vallée oubliée de ses élus locaux à profusion ; et une explosion de chômeurs chez les jeunes ; une population  d’origines bigarrées, victime de discriminations à l’emploi en relation avec son lieu d’habitation.
    Impasse des Liserons, impasse des démons, impasse des ronrons, impasse des déments.
    Que nous réserves-tu ?
    Qu’attends-tu de nous ?
    Que devons-nous attendre de toi ?

    Voir le livre →
  • Histoire secrète d'une vie

    Christian RICARD

    Dans ses mémoires, Christian RICARD décrit avec tact les périodes difficiles de sa vie, notamment pendant la guerre 39/45. Il analyse un passé tortueux avec lucidité et commente les principaux événements historiques qui ont jalonné sa vie.

    J’étais né comme naissent les hommes ou les étoiles, mais outre-rhin un führer qui devait faire trembler le monde venait de prendre le pouvoir ! C’est ainsi donc que j’ouvris les yeux, le 22 du mois d’octobre 1933, dans cette pièce unique où vivaient alors mes parents, et mon frère. Quelques jours après, le couple déménagea non loin de là, au 20 Bd de Bonald, afin d’avoir un peu plus de place et de confort, malgré une centaine d’escaliers à gravir, poussés par le besoin, afin d’élever avec plus de facilités, ses deux enfants. Il ne se doutait pas que ce logement deviendrait un point de ralliement pour la famille durant plus de 30 ans. Pendant ce temps, en Allemagne, ainsi que déjà cité plus avant, Hitler s’en venait au pouvoir, marquant de son empreinte cette année fatidique, et le destin des hommes, lequel s’accomplissait selon les vues et les convenances du destin, avec l’appui de l’ennemi du genre humain, Satan, cependant vaincu récemment en Espagne, par le Caudillo Franco et ses troupes se réclamant de la chrétienté souveraine. Cette défaite communiste nous valut pourtant, plus tard, bien des règlements de compte, et des agressions commises dans nos campagnes par les espagnols républicains réfugiés dans nos maquis cévenols, au nom de Staline, remplaçant ainsi le bon Dieu.

     

    Voir le livre →
  • Le choc des deux mondes

    Martine Sonnefraud-Dobral

    Si votre rêve devenait réalité et la réalité votre pire cauchemar ?
    Victoire va l’expérimenter pour son propre compte et se trouver confrontée à un drame familial doublé d’un dilemme pour le moins étrange. Après être venue à bout d’une malédiction dans une autre dimension quelques années plus tôt, la voici rattrapée par son passé et plongée à son tour dans la tourmente. Aidée de ses amis du Monde Connu, elle va devoir de nouveau se battre et trouver la parade. Face à un nouveau paradoxe et à un nouveau défi, arrivera-t-elle à lever la menace qui pèse sur sa famille et à concilier rêve et réalité pour contrecarrer, une fois de plus, le destin ?
    Prise entre deux Mondes et entre deux vies, il lui faudra, cependant, encore faire des choix. 

    Voir le livre →
  • Yalissan et les peuples de Crigandar

    Ella Vanégann

    Elisa est une jeune femme discrète ; rien ne présageait d’un avenir tourmenté. Jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle est en réalité Yalissan, née pour diriger les peuples d’une dimension parallèle appelée Crigandar. Une nouvelle vie, empreinte de sacrifices et de souffrances mais aussi de promesses et d’espoirs, s’impose à elle au sein d’un monde aux créatures étranges, où la magie et l’amour côtoient les malédictions et la haine. « Le froid la transperçait de part en part. Elisa regarda autour d’elle, terrifiée, mais elle ne vit rien. Le noir était complet, et les cris, les plaintes commencèrent à s’élever, doucement d’abord, puis de plus en plus fort. Comme à chaque fois, il lui fut impossible de savoir d’où venaient ces gémissements, ces pleurs qui la tétanisaient ! Elle sentit qu’on lui touchait les chevilles et sursauta. Un déclic se fit et tout à coup elle put bouger. Alors elle se mit à courir en tous sens mais se heurta immanquablement à quelqu’un… ou quelque chose. Elle sentait des griffes l’agripper. On s’accrochait à ses jambes, une douleur très vive au bras lui arracha un cri ; les plaintes continuaient et elle distingua des mots : - Yalissan… Yalissan… »

    Voir le livre →
  • Le loup des dunes

    Bertrand Bény

    Sur la planète Urbane, le jour de « La Convergence », les corneilles sont reparties au Lac blanc, et avec elles, la brume qui avait recouvert la cité Urbane. Trente-deux ans après, la population a oublié ces événements qui ne figurent pas dans les livres d’histoire. Un article anonyme du journal Urbane soir accuse la compagnie forestière Arbrenvie de financement occulte de partis politiques, et dénonce la surexploitation de l’immense forêt des montagnes d’Urbane, domaine d’une meute de loups. A Wimereux, station balnéaire située au nord de la cité Urbane, plusieurs corps sont retrouvés dans la zone des dunes. Un inspecteur, né le jour de « La Convergence », nommé Surdoué, est chargé de l’enquête. Il soupçonne les loups d’être responsables de ces morts. Mais pour quelles raisons ? La rencontre d’une jeune et mystérieuse chercheuse en thérapie virale le confrontera à son passé, et le conduira à découvrir et à comprendre ces loups qui hurlent chaque soir au Lac blanc.

     

    Voir le livre →
  • Mademoiselle de la Destinée

    Claude OHNIMUS

    2007 : Par une brûlante journée d’un été persistant, une petite Dame accompagnée de sa chienne griffon disparaissait dans un lieu étrange et à quelques mètres d’un cimetière. Ce bois deviendra vite soupçonneux, déjà  par son nom : le bois de la Justice, cette appellation était en rapport avec une méthode pour le moins expéditive. À  une certaine époque, et à proximité de cette zone boisée des pauvres bougres condamnés à mort se balançaient au bout d’une corde sur des fourches patibulaires.
    Claude le fils de la disparue, relate des faits très forts, poignant en tout point, d’où quelquefois, il en perdra pied... Quelle continuité morbide pour l’auteur, car après  les drames survenus de Matthieu et de Nicolas, les horions du heurtoir de la mort seront implacables.

    Voir le livre →
  • Le Dieu Lumière

    Claude RANNOU

    Il y a 6000 ans, les hommes ont éprouvé le besoin, au prix d’efforts considérables, d’élever des monuments de pierre. Pourquoi ? Comment ? Quelles étaient leurs croyances et leur organisation sociale ? Quels sentiments avaient-ils envers leurs semblables ? 
    Ce sont ces questions qu’aborde l’auteur dans ce roman palpitant. Le lecteur est transporté dans cette période de l’histoire de l’humanité, méconnue mais tellement présente par les traces impressionnantes qu’elle a laissées.

    Voir le livre →
  • La France d'Eugène Ricochet

    Guy BORSOÏ

    Suite de "L'université d'Eugène Ricochet".

    Eugène Ricochet, fondateur de l’Université qui porte son nom, a concocté un nouveau programme. Il a décidé de consacrer ses interventions à l’Histoire de la France. Il nous fait voyager   de Versingétorix à notre Président actuel qui, aux dernières nouvelles, s’appelle toujours et encore François Hollande... Comme à son habitude, il émaille ses propos de remarques ou d’anecdotes personnelles. Il se montre sarcastique, critique, tendre, émouvant et tout simplement humain. 
    Mais, je vous rassure tout de suite. Il n’est pas question, pour lui, de se transformer en historien... Il s’attache plutôt à nous faire découvrir la vie de nos ancêtres. 
    A travers quelques deux mille ans d’histoire, il nous renseigne sur la manière dont les hommes et les femmes de notre Pays ont traversé les siècles semés de guerres, de révoltes, de rivalités stupides mais aussi d’évolutions sociales importantes. 
    Il construit, séance après séance, un puzzle où chaque événement conduit au XXIème siècle.   

    Voir le livre →
  • A l'unisson

    Ludivine Liétard

    A paraître.

    Dans ce roman d’amour saphique, faisant référence à de nombreuses œuvres musicales, notamment pianistiques avec Chopin en trame de fond, l’auteur met en exergue la résilience au travers d’une jeune pianiste prodige qui traverse une tempête de sentiments plus ou moins exacerbés.
    Clara faisait face à ce magnifique quart de queue laqué ivoire. Ses doigts longs et fins, maquillés de blancheur, effleuraient avec dextérité chaque touche de cet instrument si colossal et délicat. La qualité sonore, signature d’une facture germanique, était décuplée par les hauts plafonds de l’habitation centenaire. Chaque son caressait les murs tapissés, rebondissant de toute part dans une folle danse enivrante. Les nuances pianissimo à fortissimo trouvaient leur place dans cette immense pièce chargée d’histoire.

    Voir le livre →
  • Le reflet de l'ombre

    Jean PRUDHOMME

    « Le médecin, avec précaution, écarte le vêtement ainsi que la veste qu’il porte en-dessous. Il découvre alors sur sa chemise une large tâche d’un rouge dilué, autour d’une tige métallique plantée à la hauteur du cœur dont l’extrémité arrondie dépasse d’à peine dix centimètres. 
    - Cette espèce de … brochette a dû toucher le cœur provoquant la mort, dit le praticien. » 

    Le roman met en scène des personnages assoiffés de vérité ou de justice issus d’un contexte familial troublé.
    L’ambiance est sombre et mystérieuse à la fois. Les protagonistes possèdent tous un caractère bien trempés. L’enquête du gendarme Rochouart,  riche en rebondissement, s’avère compliquée.

    Voir le livre →
  • rébellion ou de Primel à Arradon

    Michel CAPDEVILLE

    A Paraître. 

    Jean-Marie Gourvil et Yvon Tréjean devaient se revoir fin septembre 1944 dans d’étranges conditions. Ils se revirent en effet. 
    C’est l’histoire de cette rencontre qui   va suivre et, pour ainsi dire, la suite d’une précédente histoire en Bretagne.
    De curieux meurtres seront commis, curieux parce qu’incroyables avec un caractère de déjà vu impossible.
    Yvon Tréjean sera l’enquêteur d’un mystère qui le laissera perplexe et abasourdi.

    Voir le livre →

« ‹ Précédent 1 2 3 4 › Suivant »