Notre catalogue

L'ÉPINGLE DE BERLIN

L'ÉPINGLE DE BERLIN

Martine AUDUSSEAU POUCHARD

“Le hasard, c'est Dieu qui se balade” écrivait Albert Einstein. La balade aura mené l'auteur, destin ou coïncidence en Espagne sur les chemins de Sepharad, longtemps perdus et oubliés. Une longue enquête menée par Martine AUDUSSEAU POUCHARD, sur l'inquisition, la mémoire juive toujours présente mais occultée par peur, le sort des “Conversos” les convertis, ce qui perdure us et coutumes, traditions parfois clairement antisémites. Grâce aux témoignages de nombreux érudits, et à
de nombreuses recherches, elle va découvrir les mystères et les stigmates de la présence de la communauté juive en Espagne.
Elle a également longuement enquêté sur le mal absolu “l'antisémitisme” qui perdure sans trève au fil du temps.
Ce Livre est un hommage aux proches de l'auteur aujourd'hui disparus, qui ont voulu protéger les leurs, mais n'ont pu résisté à transmettre leur histoire souvent tragique. Certains, repartiront sur les traces d'une petite épingle marquée d'une double étoile de David, d'autres retrouveront la clé de leur demeure
abandonnée lors de l'exode, il y a 600 ans. Cette mémoire mnésique, l'auteur a voulu l'exorciser pour la transmettre et ne jamais oublier.

 
150 jours en tête-à-tête avec Jimmy

150 jours en tête-à-tête avec Jimmy

Ronan de FONBRUNE

Depuis tout jeune, casse-cou et sportif, puis voyou, puis commando Marine, puis Civil !
Rebelle avec du caractère, sachant ce qu’il veut, autonome et droit dans ses bottes, aimant la nature et détestant les cons !
Un mec généreux sur qui on peut compter.
Voilà « grosso modo » ce que l’on dit de moi...

 
LE PURGATOIRE DES ÂMES

LE PURGATOIRE DES ÂMES

Christiane PILLOT

AU 19e siècle, une jeune fille sort du couvent pour être mariée à un homme plus âgé. Il finit par la séquestrer dans son château, avec la complicité des parents de ce dernier, et la maltraiter, jusqu’à ce qu’elle fuie.

 
CHARLIE C'EST MOI

CHARLIE C'EST MOI

Fabienne BLANC

Des kidnappings qui se transforment en meurtres dans une ville d’Espagne. Des policiers qui se retrouvent fàce à une enquête qui piétine....
David est un inspecteur de police qui a suivi les traces de son père et exerce depuis plusieurs années sans avoir eu à résoudre d’affaires très compliquées. Quand son chef met entre ses mains cette enquête, il est loin de s’imaginer que ceci va changer sa vie complètement. Célibataire endurci, il va trouver l’amour dans un moment compliqué et sa vie va être pleine de changements au cours de l’enquête. Arrivera-t-il à arrêter l’assassin avant que ce dernier tue tous ses prisonniers ? David va avoir besoin de l’aide de son meilleur ami et des agents que le capitaine aura fait venir d’autres commissariats pour traquer leur kidnappeur.
Une histoire où se mêlent amour et cruauté. Un assassin qui semble toujours avoir un pas d’avance sur la police. Et un rebondissement inattendu.

 
L'OR DES MARMOTTES - Mémoires des cimes n°5

L'OR DES MARMOTTES - Mémoires des cimes n°5

Robert BONNEFOY

Le vieil homme me tendit une ancienne lettre jaunie sur laquelle était écrit : « À mon Ami Matthieu à qui je cède l’or des marmottes ».
Je feuilletais rapidement les premières pages du document et je demandais si c’était l’une de ses lettres. Pour une fois, sa réponse fut longue et argumentée et me dit : « Oui ! Je l’ai reçue, il y a déjà très longtemps du temps où mes jambes me portaient encore…».
J’amorçais alors la discussion et mes questions se succédèrent dans une curiosité folle : « Est-ce une histoire…? », « Est-ce vrai…? ». Il ne me répondait toujours pas et les secondes d’attente s’allongeant, je posais à nouveau une autre question : « Avez-vous vraiment trouvé de l’or ? ».
Avec ma nouvelle demande il voyait ma déconvenue et sentait ma curiosité :
« Mais où est-ce exactement ? ». Le vieux monsieur, Matthieu, puisque je connaissais désormais son nom grâce à la lettre, répondit alors à chacune de mes interrogations : « Non, ce n’est pas une histoire ! ».
Durant de longs et interminables instants il faisait mine de ranger son étalage de livres devant moi tout en réfléchissant à ce qu’il allait me dire et m’avoua finalement : « Oui, tout ce qui est écrit dans cette lettre est exact ». Il tournait et retournait autour de son étal, et me répondit enfin : « J’ai trouvé en effet beaucoup de cet or…». Et me dit encore en souriant : «…Mais je peux vous en laisser trouver l’endroit si cela vous intéresse…».
Il regarda attentivement autour de lui, puis se retournant vers moi : « Lisez. Apprenez. Cherchez encore et toujours… Et si votre esprit est assez fort pour porter vos jambes intelligemment, alors vous découvrirez ce que j’ai moi aussi véritablement trouvé, dans la sagesse et dans l’humilité, car la quête de l’or rend fou ». En parlant il me fixa dans les yeux, pas avec dédain ni méchanceté, mais comme s’il voulait me dire quelque chose de plus. Je ne comprenais pas, mais j’ai vu alors qu’il me regardait avec une certaine douceur et rajouta : « Vous me chercher, et vous me trouverez, car vous me chercherez de tout votre coeur ».

 
Le chevalier Théobald et la bataille de Domrémy

Le chevalier Théobald et la bataille de Domrémy

Marion GUERCEVÉ

À la fin du 14e siècle, en pleine guerre de 100 ans, proche de Dom Rémy, petit village où a lieu une grande bataille qui oppose les Bourguignons et les Français, le chavalier Théobald de Roncourt, sauve du désastre une ligue de chevaliers. Il n’est guère recompensé. Il est même congédié par le Dauphin du Royaume. Il devra se battre pour retrouver son honneur.

 
CHRISTO et l'horloge des morts

CHRISTO et l'horloge des morts

Joëlle CHEVALIER

Christo, commissaire de police à la forte personnalité,
enquête sur le meurtre d’une jeune femme, retrouvée
dans un grand carton, sur un banc par un cantonnier,
Impasse Ronsin, dans le quartier Montparnasse.
 

Parfois l’hiver, en fin d’après-midi, quand un
dossier lui titille l’esprit, les pas du Commissaire
Stéfanopoulos l’emmènent au square du Vert-
Galant, où assis sur un banc de pierre, il grille une
ou deux cigarettes.

 
4 recommandées avec accusés-réception

4 recommandées avec accusés-réception

Modeste LAPIE

Un châtelain endetté, amoureux de sa factrice, usurpe l’identité de ses frères pour s’accaparer l’héritage de leur père.
C’est aussi être dans l’ambiance d’un petit bureau de poste des années 60.

 
Christo et les pinceaux de Giverny

Christo et les pinceaux de Giverny

Joëlle CHEVALIER

Paris-Normandie titrait à la Une sur la Grande-Armada qui se déroulait à Rouen, mais en seconde page un article relatait un fait divers qui attira son attention : la découverte la veille à Giverny de la tête momifiée d’un homme, dans un sac en papier, entourée de trois pinceaux.
Christo, commissaire de police d’origine grecque, solitaire, à la forte personnalité, va enquêter.
* * *
Les pinceaux de Monet sont les liens qui relient sur la toile de ses Tableaux, sa vision de ce qu’il observe de ses yeux...
… Dans son Jardin de Giverny ou devant le Portail d’une Cathédrale, les impressions qu’il ressent sont traduites dans les reflets ondulants et scintillants qui animent ses oeuvres.
Extrait Préface

 
Le mécanicien de Goettingen

Le mécanicien de Goettingen

Marc VILLEMIN

Ce matin de septembre 1944, Nanou et Francis, le front collé à la vitre froide de leur chambre à coucher, observant la rue. Leur père Julien et son ami Salvatore viennent d’enfourcher la moto verte ; les épouses se tiennent par la main et ne peuvent réprimer leurs larmes. Elles savent qu’ils vont rejoindre le maquis. Julien et Salvatore ont été dénoncés. Ils partent en levant la main dans l’aube grise et ne reviendront pas. À deux pas de là, les rideaux d’une fenêtre masquant les visages blêmes des traîtres viennent de s’agiter dans l’ombre. Après le fiasco des années sombres du pays de Ronsard, après Stalingrad et Koursk, va s’abattre le cataclysme final qui anéantira le fou venu d’Autriche.
Il ne restera plus rien de l’oeuvre du pilote Bruno Dedeking et de son rêve de justice et d’humanité. Et pourtant subsisteront chez les enfants de la guerre broyés par l’apprentissage de la vie et les débordements racistes et vaniteux de leurs maîtres dominés par la déliquescence de leur raison, l’espoir ténu de l’avènement d’un miracle, la croyance désespérée en la défaite inéluctable des méchants, la vision de l’agonie prochaine de l’aveuglement engendré par les pulsions de la puissance, des superstitions et des religions.

 
La roulotte de Manolito

La roulotte de Manolito

Jean-Marie MARTIN

Janvier 1944 : cinq enfants juifs sont arrêtés à l’école communale de St-Martin, lors d’une rafle par les SS ; leur instituteur se livre pour les suivre. Aussitôt après, à la sortie du village, dans un campement manouche, sept autres enfants sont raflés, dont le jeune Manolito. Tous déportés à Auschwitz-Birkenau, ils marcheront, Juifs et Tsiganes, main dans la main vers la mort, sauf Manolito, pour qui le destin en a décidé autrement…
Automne 1969 : Stefan, jeune manouche, est victime d’un attentat pour avoir voulu jouer une pièce de théâtre sur l’insurrection du Ghetto de Varsovie. Sa fiancée Rachel, jeune juive, qui a réalisé la mise en scène, est elle-même une rescapée de la rafle du Vel d’Hiv.
Deux drames, séparés de 25 ans, et pourtant un lourd et terrible secret les unit, qui va finir par réunir, de manière totalement surprenante, un criminel nazi avec ses victimes d’antan, dans la roulotte de Manolito ! Mystérieuse roulotte, qui, au coeur d’un huis-clos impensable, va se révéler être un précieux alambic où se distillera, pour chacun des protagonistes, une forme inattendue de résilience…

 
Christo et la morte de la chambre numéro 9

Christo et la morte de la chambre numéro 9

Joëlle CHEVALIER

Christo, commissaire de police d’origine grecque, solitaire, à la forte perosnnalité, enquête sur le meurtre d’une jeune mère, Anna Mandiéva.

Je suis la ménagère : qui danse, chantonne, fait l’idiote, se bâffre, range, dérange, qui enlace et caresse mais libre de choisir mes débordements en tout genre.
Comme elles, j’avance sur tous les fronts, pour sortir du cadre des conventions, des espaces confinés par les hommes.