Notre catalogue

Aperçu de l'histoire de France

Aperçu de l'histoire de France

Laurent GAKUBA

A paraître

Cet ouvrage est dédié à tous les Français de tout âge et de toute origine Qu’ils soient blancs, noirs ou jaunes, peu importe. Qu’ils soient catholiques, protestants, musulmans ou juifs n’a aucune importance. La tolérance demeure toujours une vertu cardinale.
Seules la haine et la détestation d’autrui renferment dans leur noyau le germe de tous les maux de la société. Dans nos veines et artères coule du sang de la même couleur..
Nous appartenons tous à un même peuple, à une seule nation et à une même république. Nous partageons en commun la langue et la culture qui s’est forgée au cours des siècles passés. Tous ceux qui arrivent quelle que soit l’époque ; y sont automatiquement immergés comme dans l’eau du baptême.

 
DANSE AVEC POLO

DANSE AVEC POLO

Paul NIBASENGE N'KODIA

L’art est visitée dans toutes ses manifestations : opéras, cabarets, comédies musicales, tournées, concerts, télévision, etc.
Le rapport est d’autant plus séduisant que cet écrivain généreux est un fin observateur et un spectateur privilégié de tous les événements qu’il commente. En plus, il a un lien direct ou indirect avec les personnages principaux, à tel point qu’on peut aisément déduire que la star des stars est effectivement notre cher Polo.
À l’instar de ses ouvrages précédents, on danse, on chante, on joue la comédie et on se permet même d’explorer tous les autres domaines essentiels, allant même sur un autre terrain hyper sensible, à nous donner un décryptage truculent de tous les coups, qui ont abouti au renoncement de François Hollande à sa propre succession en décembre 2016, résumant, ainsi, en quelques lignes l’histoire politique de la France de ces quarante dernières années. C’est cadeau !
La conclusion de son ouvrage est toute simple : pour présenter un bon bilan, il faut être cultivé, aimer les gens, avoir une ouverture d’esprit, avoir la passion et être curieux, car la danse c’est tout ce qui se passe dans notre vie.

 
L'OR DES MARMOTTES - Mémoires des cimes n°5

L'OR DES MARMOTTES - Mémoires des cimes n°5

Robert BONNEFOY

Le vieil homme me tendit une ancienne lettre jaunie sur laquelle était écrit : « À mon Ami Matthieu à qui je cède l’or des marmottes ».
Je feuilletais rapidement les premières pages du document et je demandais si c’était l’une de ses lettres. Pour une fois, sa réponse fut longue et argumentée et me dit : « Oui ! Je l’ai reçue, il y a déjà très longtemps du temps où mes jambes me portaient encore…».
J’amorçais alors la discussion et mes questions se succédèrent dans une curiosité folle : « Est-ce une histoire…? », « Est-ce vrai…? ». Il ne me répondait toujours pas et les secondes d’attente s’allongeant, je posais à nouveau une autre question : « Avez-vous vraiment trouvé de l’or ? ».
Avec ma nouvelle demande il voyait ma déconvenue et sentait ma curiosité :
« Mais où est-ce exactement ? ». Le vieux monsieur, Matthieu, puisque je connaissais désormais son nom grâce à la lettre, répondit alors à chacune de mes interrogations : « Non, ce n’est pas une histoire ! ».
Durant de longs et interminables instants il faisait mine de ranger son étalage de livres devant moi tout en réfléchissant à ce qu’il allait me dire et m’avoua finalement : « Oui, tout ce qui est écrit dans cette lettre est exact ». Il tournait et retournait autour de son étal, et me répondit enfin : « J’ai trouvé en effet beaucoup de cet or…». Et me dit encore en souriant : «…Mais je peux vous en laisser trouver l’endroit si cela vous intéresse…».
Il regarda attentivement autour de lui, puis se retournant vers moi : « Lisez. Apprenez. Cherchez encore et toujours… Et si votre esprit est assez fort pour porter vos jambes intelligemment, alors vous découvrirez ce que j’ai moi aussi véritablement trouvé, dans la sagesse et dans l’humilité, car la quête de l’or rend fou ». En parlant il me fixa dans les yeux, pas avec dédain ni méchanceté, mais comme s’il voulait me dire quelque chose de plus. Je ne comprenais pas, mais j’ai vu alors qu’il me regardait avec une certaine douceur et rajouta : « Vous me chercher, et vous me trouverez, car vous me chercherez de tout votre coeur ».

 
Le chevalier Théobald et la bataille de Domrémy

Le chevalier Théobald et la bataille de Domrémy

Marion GUERCEVÉ

À la fin du 14e siècle, en pleine guerre de 100 ans, proche de Dom Rémy, petit village où a lieu une grande bataille qui oppose les Bourguignons et les Français, le chavalier Théobald de Roncourt, sauve du désastre une ligue de chevaliers. Il n’est guère recompensé. Il est même congédié par le Dauphin du Royaume. Il devra se battre pour retrouver son honneur.

 
CHRISTO et l'horloge des morts

CHRISTO et l'horloge des morts

Joëlle CHEVALIER

Christo, commissaire de police à la forte personnalité,
enquête sur le meurtre d’une jeune femme, retrouvée
dans un grand carton, sur un banc par un cantonnier,
Impasse Ronsin, dans le quartier Montparnasse.
 

Parfois l’hiver, en fin d’après-midi, quand un
dossier lui titille l’esprit, les pas du Commissaire
Stéfanopoulos l’emmènent au square du Vert-
Galant, où assis sur un banc de pierre, il grille une
ou deux cigarettes.

 
Nouvelles plurielles - Acte III

Nouvelles plurielles - Acte III

Benjamin TEISSIER

Nouvelles plurielles - Acte III est un voyage à travers les caractères et les régions, les émotions et les époques, à travers la vie.
Un journal dans lequel l’amère clairvoyance d’un asocial confirmé consignera, avec tout le soin requis par l’exercice de style, les travers de ses insupportables semblables, comme autant de motivations à une solitude non pas consentie mais prescrite à l’âme. Un chemin menant à la Ville Éternelle que seul le tragique d’une fuite en avant pouvait tracer. Une succession de cruels homicides dont la symbolique s’expliquera par des épisodes biographiques contenus jusqu’alors. Un être de profonde sensibilité pour qui la vie demeure un enrichissant vagabondage où les savoureux instants sont une invite à la mise en vers. Une rencontre entre deux femmes aux destinées singulières qui mènera l’une à se recomposer une existence et l’autre à pouvoir bien terminer la sienne. Une satire romanesque sur le monde de l’édition et le phénomène du livre à succès. Une correspondance entre deux amants, de corps et d’esprit, dont un intermède planétaire viendra métamorphoser les aspirations.

 
Destins tragiques & crimes d'autrefois

Destins tragiques & crimes d'autrefois

Paul BAUER

En naissant nous croyons tous avoir notre destin en main, mais au fond, il tient notre existence dans la sienne. Il est d’ailleurs impossible de s’en échapper, car il maintien entre ses mains le pouvoir mortel. S’il n’y dans la vie que des commencements, il n’y a pas de hasard à rencontrer sa destinée, elle nous accompagne tout au long de notre chemin terrestre. On peut la croiser partout, et à n’importe quel instant, car la mort vient souvent en rodant et elle est pressée à détruire, ainsi le veut le destin ; que d’existences bouleversées pour un instant d’égarement.
Certains naissent avec une cuillère dans la bouche en croyant avoir tous les atouts entre leurs doigts, des couronnes et des sceptres dans leurs mains, hélas, en un instant leur univers peut s’effondrer, entrainant la ruine, la honte ou la déchéance. Les moins chanceux, les « pas de chance » partagent dès leur enfance leur quart de chagrin, et beaucoup d’entre eux porteront leur croix jusque dans la fosse, ou même au-delà de leur trépas.

 
4 recommandées avec accusés-réception

4 recommandées avec accusés-réception

Modeste LAPIE

Un châtelain endetté, amoureux de sa factrice, usurpe l’identité de ses frères pour s’accaparer l’héritage de leur père.
C’est aussi être dans l’ambiance d’un petit bureau de poste des années 60.

 
La vie à tiordne'l

La vie à tiordne'l

Marie ATTELA

Tout comme le mineur,
C’est tout au fond de nous que l’on trouve, pépite après pépite,
l’être que l’on Est vraiment, dans l’amour, la joie, le noir, la sueur,
la douleur et la crasse sans que ça ne s’arrête jamais.
Et sur notre chemin, des étapes pour nous reposer, des bras pour
nous consoler... Des pleurs pour ne pas oublier, des rencontres
pour se rappeler... Des rendez-vous avec la vie,
des voyages en rêve ou en vrai,
des possibles et des « un » possible...
N’oubliez pas d’aimer, même si ça fait mal.
N’oubliez pas de cultiver l’amour même si le sol est aride.

 
Christo et les pinceaux de Giverny

Christo et les pinceaux de Giverny

Joëlle CHEVALIER

Paris-Normandie titrait à la Une sur la Grande-Armada qui se déroulait à Rouen, mais en seconde page un article relatait un fait divers qui attira son attention : la découverte la veille à Giverny de la tête momifiée d’un homme, dans un sac en papier, entourée de trois pinceaux.
Christo, commissaire de police d’origine grecque, solitaire, à la forte personnalité, va enquêter.
* * *
Les pinceaux de Monet sont les liens qui relient sur la toile de ses Tableaux, sa vision de ce qu’il observe de ses yeux...
… Dans son Jardin de Giverny ou devant le Portail d’une Cathédrale, les impressions qu’il ressent sont traduites dans les reflets ondulants et scintillants qui animent ses oeuvres.
Extrait Préface

 
Le mécanicien de Goettingen

Le mécanicien de Goettingen

Marc VILLEMIN

Ce matin de septembre 1944, Nanou et Francis, le front collé à la vitre froide de leur chambre à coucher, observant la rue. Leur père Julien et son ami Salvatore viennent d’enfourcher la moto verte ; les épouses se tiennent par la main et ne peuvent réprimer leurs larmes. Elles savent qu’ils vont rejoindre le maquis. Julien et Salvatore ont été dénoncés. Ils partent en levant la main dans l’aube grise et ne reviendront pas. À deux pas de là, les rideaux d’une fenêtre masquant les visages blêmes des traîtres viennent de s’agiter dans l’ombre. Après le fiasco des années sombres du pays de Ronsard, après Stalingrad et Koursk, va s’abattre le cataclysme final qui anéantira le fou venu d’Autriche.
Il ne restera plus rien de l’oeuvre du pilote Bruno Dedeking et de son rêve de justice et d’humanité. Et pourtant subsisteront chez les enfants de la guerre broyés par l’apprentissage de la vie et les débordements racistes et vaniteux de leurs maîtres dominés par la déliquescence de leur raison, l’espoir ténu de l’avènement d’un miracle, la croyance désespérée en la défaite inéluctable des méchants, la vision de l’agonie prochaine de l’aveuglement engendré par les pulsions de la puissance, des superstitions et des religions.

 
Mémoire morte

Mémoire morte

Marc FAFIOTTE

Souvenirs sortants du fond de la mémoire d’un vieil homme heureux. Parmi ces souvenirs, des voyages parfois avec des moyens moins ordinaires. Quelques réflexions sur l’épidémie actuelle.